Nos engagements / Autres filières

Nos engagements

L’exigence environnementale :

TRECODEC organise et finance la dépollution et la valorisation des appareils conformément aux réglementations environnementales.

Pour ce faire une traçabilité systématique des DEEE est assurée par des Bordereaux de Suivi de Déchets (BSD). Un suivi est mené sur les différentes étapes de collecte, dépollution ainsi que la valorisation des appareils jusqu’à leur export le cas échéant.

Conformément au droit international, les relations bilatérales avec les pays qui reçoivent les déchets sont régies par la Convention de Bâle.

L'exigence économique : 

Le barème des éco-participations est fixé de manière à recouvrir ni plus ni moins le coût de gestion des déchets. La balance financière est à l'équilibre.    

L’exigence de transparence :

Une commission d’agrément se tient chaque année afin de faire le point sur le plan de gestion de la filière DEEE. TRECODEC y assure la présentation des plans de gestion pour le compte de ses adhérents. Le détail des coûts de collecte et traitement des déchets est exposé ainsi que le budget global de fonctionnement et d’investissement. Chaque année un rapport d’activité est également publié.

L’exigence sociale :

La filière des DEEE peut être un levier pour l’économie sociale et solidaire
TRECODEC œuvre pour établir des partenariats avec des associations calédoniennes. Ces partenariats prévoient qu’une partie des DEEE collectés soit réparés et réemployés par ces associations.

 

Les 5 filières historiques de déchets réglementés en Nouvelle-Calédonie

TRECODEC assure, depuis 2008, l'organisation de la collecte et du traitement de 5 déchets :

6_filieres.png
 

 

La collecte

Elle est assurée par des entreprises sous-traitantes et coordonée par TRECODEC. L’éco-organisme ne se substitue pas aux entreprises locales mais travaille avec elles.
Ce sont, par exemple, les recycleurs, les vidangeurs et opérateurs de transport de déchets qui vont récupérer les déchets dans les Points d'Apport Volontaire (PAV ou bornes de collecte), mis en place par TRECODEC.

Le traitement

Il comprend, le demantellement et ou le conditionnement, la dépollution, la valorisation, le recyclage et la réutilisation des déchets collectés.
L'ensemble des déchets gérés par TRECODEC est suivi par des Bordereaux de Suivi de Déchets (BSD) pour une traçabilité du point d’enlèvement jusqu’au lieu de traitement ou d’export.

Conformément au droit international, les relations bilatérales avec les pays qui reçoivent les déchets sont régis par la Convention de Bâle.

Les opérateurs avec lesquels TRECODEC travaille sont agréés par les Provinces Sud et Nord et sont, pour les opérations d'export, sous le contrôle de la DIMENC (Gouvernement). 

logo aup.png

Accumulateurs Usagés au Plomb (AUP ou batteries )

Les batteries sont collectées dans des bacs spécifiquement conçus. Ce tri de déchet est souvent transparent pour le consommateur car à chaque fois que sa batterie est changée par un professionnel automobile, ce dernier la récupère et la met dans un bac dédié. Les batteries d’onduleurs sont également récupérées par TRECODEC en vue de les valoriser. 
Une fois plein, le bac à batteries est transporté chez une entreprise calédonienne de recyclage. Après un conditionnement spécial, les batteries sont exportées vers des centres de traitement spécifiques en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Corée du Sud.

logo pu.png

Pneumatiques Usagés (PU)

Comme pour les batteries, le tri et la collecte de ces déchets sont souvent assurés par le professionnel automobile lors du changement du pneumatique défectueux. Le pneumatique est récupéré et déposé dans des bennes. Une fois pleines, les bennes sont transportées sur le site de l'Installation de Stockage des Déchets (ISD) de Gadji.
Comme recycler c'est aussi réutiliser un matériau plutôt que d'en créer un nouveau (qui sera consommateur d'énergie, d'eau etc.), les pneumatiques sont réutilisés comme matériaux drainants dans les fonds de casiers de l'ISD.

logo pau.png

 

Piles et Accumulateurs Usagés (PAU)

Les piles et accumulateurs usagés (batteries d'ordinateurs portables et de téléphones portables) sont collectés dans plus de 150 bornes de collecte publiques (sans compter celles dites professionnelles en entreprises ou dans les collèges et lycées au nombre de 40).

L'opérateur de TRECODEC va récupérer les bacs puis, va trier à la main chacun de ces déchets par catégorie, suivant leur composition et leur dangerosité.
Mis en fûts ou en bacs localement, les déchets sont conditionnés pour un export vers les centres de traitement spécifiques en Nouvelle-Zélande, en Australie ou en France métropolitaine.

logo hu.png

Huiles Usagées (HU)

Les huiles sont majoritairement collectées en Province Sud avec près de 350 points de collecte, mais le sont également en Province Nord. La province Nord est équipée de bornes de collecte publiques depuis juillet 2011.

Une fois collectées par les vidangeurs, les huiles sont réutilisées en tant que combustible pour produire de l'énergie.

logo vhu.png

Véhicules Hors d'Usage (VHU)

Tout propriétaire de véhicule en fin de vie peut le déposer gratuitement dans un des 4 Points d'Apport Volontaire (PAV) agréés par TRECODEC, à Nouméa et dans les déchetteries de Bourail, La Foa, Boulouparis et Thio. Le véhicule sera alors dépollué localement (retrait des matières polluantes comme les huiles, les batteries, les pneus), démonté puis compacté avant que sa carcasse métallique ne soit exportée en Asie. Les huiles, batteries et pneus récupérés suivront le traitement des autres filières gérées par TRECODEC.

Le saviez vous ?

Les calédonniens ont le meilleur score de recyclage de piles en Outre-Mer !